CLUB DES CINEPHILES
de La Poste et d’Orange
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
STUDIO RASPAIL
Vign_image
LE STUDIO RASPAIL
est situé : 
216, Bd Raspail
75014 Paris
 
 

Historique                                                                                                                              du Studio Raspail

Vign_Studio_raspail
 

NOUVEAU !

Un site essentiellement consacré au 7ème ART


Visitez le Site

 
RASPAIL INSOLITE ...
 
Vign_logo_club

Le Club des Cinéphiles
de La Poste et d'Orange
association loi 1901
est ouvert à tous les agents
de La Poste et d’Orange

 De Septembre 2018 à Juin 2019
* une programmation de 12 films
   (Présentation et débat)

Une salle de projection : Le Studio Raspail
* avec un horaire unique à 18h 30

Une adhésion libre 
* Un abonnement pour les 12 séances de la saison
   44 € (La Poste et Orange) / 60 € (Extérieurs)
 

* Pour inviter vos amis : un "Passeport" 24 € comportant 4 entrées

 

PROGRAMMATION
SAISON 2018-2019

**********

    

Mercredi   26/09/18     LE ZINZIN D’HOLLYWOOD (Jerry Lewis / U.S.A-1962)
Lundi        29/10/18     TEL PERE TEL FILS (Hirokazu Kore-Eda / Japon 2013)
Lundi        12/11/18      LES AMOURS D’UNE BLONDE (Milos Forman / 1965)               
Lundi        10/12/18      DOCUMENTEUR (Agnès Varda / France-1982)
Lundi        07/01/19      LE SORGHO ROUGE (Zhang Yimou / Chine-1987)     
Lundi        21/01/19      MOGAMBO (John Ford / U.S.A-1953)
Lundi        11/02/19      DROLES D’OISEAUX (Elise Girard / France-2017)
Lundi        11/03/19      GEORGIA (Arthur Penn / U.S.A-1981)
Lundi        18/03/19     L’ARTISTE ET SON MODELE (Fernando Trueba / Espagne-2014)
Lundi        08/04/19     PANIQUE (Julien Duvivier / France-1946)
Lundi        20/05/19     L’ETE DE GIACOMO (Alessandro Comodin / Italie 2011) 
Mercredi   05/06/19     DERNIERES NOUVELLES DU COSMOS (Julie Bertuceli/Fr-2016)

 

LA PRESIDENTE 
ET L’EQUIPE D’ANIMATION
VOUS SOUHAITENT
DE BONNES VACANCES
ET VOUS DONNENT RENDEZ-VOUS
MERCREDI 26 SEPTEMBRE
POUR UNE NOUVELLE SAISON CINEPHILE

 

MA DERNIERE SAISON ...

Ce pourrait être le titre d’un film !
J’ai souvent retardé le moment de quitter le Club, et chaque fois, je reportais à plus tard. 
Aujourd’hui, je me dis qu’il est temps de le faire et croyez-moi, ce n’est pas sans un pincement au cœur mais de plus en plus souvent, je suis amenée, pour des raisons personnelles, à faire des séjours en province et suis, de ce fait, moins disponible. 

Il est rare, dans une vie professionnelle, de pouvoir occuper les mêmes fonctions avec le même enthousiasme et en ce qui me concerne, j’ai eu beaucoup de chance.
Chance, en 1963, en arrivant en Métropole, d’être nommée au Ministère des PTT et de rencontrer, après quelques années, où je m’ennuyais à mourir à la Direction des Bâtiments et Transports, les personnes qui eurent l’idée de créer en 1966, un ciné-club.
C’était l’époque bénie où l’on détachait du personnel auprès des associations sportives et culturelles et grâce à Lucien Ayrinhac, premier président du ciné-club, je fus mise à la disposition du Club des Cinéphiles PTT.
Chance, tout au long de ces années, d’avoir travaillé avec des gens passionnés par le 7ème Art.
Chance d’avoir rencontré, même si ce ne fût que d’une façon éphémère, des comédiens, des techniciens, des journalistes, et... le créateur des affiches de Charlie Chaplin : Léo Kouper.

Je vais juste vous raconter une anecdote.  
Enfant (il y a bien longtemps) mais je m’en souviens. Ma mère qui adorait le cinéma et qui avait bon goût, prononçait souvent le nom d’acteurs et d’actrices qu’elle aimait. C’est ainsi que j’entendais les noms de Buster Keaton (elle disait Kéaton), Charles Boyer, Eric von Stroheim, Bette Davis, Joan Crawford, Danielle Darrieux et 
Annabella.
Annabella, star des années 30 qui avait tourné avec Abel Gance, René Clair, Julien Duvivier, qui avait été mariée à Tyrone Power lors de son passage aux Etats-Unis et qui, contrairement à Arletty, à partir des années 50, n’est pas restée dans la mémoire des cinéphiles. En 1980, je la contactais pour le film de René Clair « 14 Juillet » que nous avions inscrit à la Programmation. Elle accepta de venir et avant la séance, afin de faire connaissance, puisque c’est moi qui devait la recevoir, je la rencontrais deux fois, chez elle à Neuilly.  
Lorsque je racontais cela à ma mère, elle n’en revint pas. J’ai cependant gardé le regret de ne pas les avoir «présentées ».

Voilà, je souhaite que le ciné-club dure encore longtemps. Je fais confiance à Annie et à son dynamisme, à Francette, André, Catherine, Jean-Michel, Martine et Philippe, et aux « nouveaux entrants » Monique, Philippe, Albert et Danil pour continuer à faire vivre le Club des Cinéphiles que j’ai tant aimé.

Colette Drahi

 

AVEC ANNABELLA 

Vign_Anabella
 
L'homme au masque de fer
Créer un site avec WebSelf